samedi 30 avril 2011

La Horde, Le Film badass

visuel titre la horde


Enfin, je viens de voir le film « La horde » de Yannick Dahan et de Benjamin rocher que j'avais loupé au cinéma vu le peu de salles qui le diffusait à l'époque.
Le DvD est sorti le 7 juillet 2010 et je l'ai trouvé à un prix imbattable dans un supermarché discount.

affiche du film La Horde


Ce film est une tuerie. Voilà je ne peux pas dire mieux, pour une première œuvre, c'est un coup de maître. Et si l'on devait ériger un panthéon à Yannick Dahan et ses comparses il faudrait lui faire une place entre John Carpenter et Quentin Tarantino et on va commencer à manquer de place dans le jardin.

Alors pour ce qui est du film en lui-même il est surprenant et je ne m'attendais pas à ce que j'ai vu.
En effet je pensais voir un film de Zombies dans la plus pure tradition et ce que j'ai vu est tout autre chose mais quelle claque dans la tronche!
Le scénario n'a rien à voir avec une pièce de Shakespeare mais quelque part ce n'est pas ça qui est le plus important car l'histoire ne sert que de faire valoir aux personnages et à leur interactions relationnelles.
L'histoire est celle d'une équipe de flics un peu borderline qui partent en expédition punitive dans une tour HLM de la banlieue parisienne, pour déloger et éliminer un groupe de malfrats qui ont massacré un de leur collègue. Mais rapidement leur vendetta tourne court et est un véritable fiasco mais alors les survivants vont devoir s'allier pour faire face à quelque chose d' inattendu, des morts-vivants s'attaquent à eux.
Étonnamment, ce film est beaucoup plus un film d'action qu'un film de genre ou qu'un film de zombies, Malgré un scénario léger (il n'y a rien de péjoratif ou dommageable à cela), il n'a aucun temps mort et on ne s'ennuie pas une seconde. Il est presque articulé comme un roman de D. Gemmell, entièrement centré sur les personnages, qui portent l'histoire à bout de bras. L'interaction des protagonistes fait avancer la trame de manière très dynamique. Les individus sont plus profonds qu'ils ne le laissent présager et chacun à son moment-clé où il crève l'écran et amène sa pierre à l 'édifice.
image du film présentant les méchants du film
La prestation de Claude Perron (Aurore) qui interprète une femme forte, dure et violente mais jamais caricaturale est bluffante. Les autres acteurs nous délivrent des interprétations exceptionnelles également.
Avec un tel film et surtout réalisé par Dahan et Rocher, on ne peut s'empêcher, de scruter les inspirations. Il y en a, mais en aucun cas, ce ne sont des copies ou des plagiats mais des réinterprétations talentueuses du genre, et ils savent se réapproprier l'ambiance qu'ils nous servent avec une maitrise et un style exceptionnel et une maestria fracassante qui laissent sans voix. Ce ne sont que des hommages et quels hommages! Je pense notamment à la scène de Gun fight sur le premier zombie qui évoque pour l'apparence du zombie Resident evil et pour la scène en elle-même,  Reservoir dogs ou Pulp fiction. Je pense aussi à cette scène de fuite dans les garages qui suggère la charge farouche des zombies de 28 Jours plus tard dans la scène de crevaison du taxi sous le tunnel.
Honnêtement, il y a pire comme référence...
Bien sur comment ne pas mentionner la scène du sacrifice du flic dans le parking qui est tout bonnement épique, magistrale et grandiose. Je ne peux, également, oublier le clin d’œil à A. Hitchcok avec l’apparition furtive du Maître Dahan dans la scène de l'attaque de René (Yves Pignot) dans les caves.
image du film un héros parmi les mains des zombies

Enfin les combats sont exceptionnels et magnifiquement chorégraphiés, ce qui prouve qu'en france on peut avoir des scènes de combats dynamiques, crédibles et efficaces, et non pas des démos de katas pantouflards ou des exagérations « yamakasiques » (même si B13 était innovant).
Bref vous l'aurez compris, en un mot comme en cent, Ce film est une tuerie, il est « Badass » (mirez les bonus et vous comprendrez) Donc foncez l'acheter! Courez le voir!
Merci Mr Yannick Dahan.
Merci Mr Benjamin Rocher.
Merci à tous les acteurs et votre équipe.
Que cela fait du bien et à quand le prochain.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire