samedi 20 février 2010

Borderlands

image partie de la jaquette du jeu borderlands 

Borderlands

Borderlands sera le premier jeu sur lequel je vais m'exprimer.
J'y ai joué sur la Xbox 360. ce jeu est également sorti sur PS3 et PC.

C'est quoi l'histoire?

Bon on va être clair dés le début on ne joue pas à Borderlands pour l'histoire. Vous allez choisir un des quatre personnages, à savoir Roland, le soldat, Mordecaï, le chasseur, Lilith, la sirène ou Brick, le furieux; pour mener l'histoire à son terme. Comme vous devez vous en doutez chacun à ses spécificités un « pouvoir » dont vous pourrez monter les capacités en rapport. Il est important de préciser que ce jeu est un « RPS »; entendez par là un mix, habile, je dois dire, rentre RPG et FPS mais j'y reviendrai.


image presentant les 4 classes de borderlands

Roland est le soldat, c'est à dire que son pouvoir est de déployer une tourelle Scorpio qui mitraille tous type d'ennemis et manie tous types d'armes mais notamment des combat rifles (fusil d'assaut en gros).

Mordecaï est le chasseur c'est à dire plutôt typé sniper et son pouvoir est de lancer sur les ennemis Sanguine l'oiseau de proie qui l'accompagne. Ses armes sont le fusil de précision et les pistols.

Lilith est la sirène, son pouvoir est l'Hyperphase, c'est à dire qu'elle passe dans une dimension parallèle qui lui permet de se déplacer à la vitesse de l'éclair pour donner des coups aux ennemis et le passage en Hyperphase crée une onde qui blesse les méchants aux alentours. Elle excelle dans les dégâts élémentaires.

Brick est le furieux c'est à dire que c'est un puncher, son pouvoir est de déclencher une furie qui lui permet de frapper et massacrer ses ennemis à mains nues, ses armes sont les explosifs et les shotguns.

Donc ces « mercenaires » survivant sur Pandore, sorte de monde post apocalyptique, devront mener, le plus souvent avec beaucoup de violence, une grande série de quêtes, qui leur permettra de découvrir les trésors cachés de l'Arche. L'Arche, monument mythique qui renfermerait de nombreux trésors et autres formidables secrets apportés par une civilisation extraterrestre très évoluée.

C'est quoi comme type de jeu?

Comme je le disais précédemment, ce jeu se voulant novateur est présenté comme un RPS,entendez par là un Role Playing Shooter; à savoir un jeu de tir à la première personne mélangé à un jeu de rôle, et effectivement c'est ce que nous avons. Alors ce n'est pas le premier à mixer ces deux styles, on le retrouve dans des jeux comme Fall Out 3, Mass effect, Oblivion, Brute Force (en est même très proche) mais ils sont plus RPG ou FPS; alors que là, force est de reconnaître que l'équilibre est subtil et fonctionne parfaitement bien. Comment cela opère? Comme pour un jeu de rôle classique, on tue des ennemis, on fait des quêtes, on gagne de l'expérience et on progresse en niveau. À partir du level 5 on débloque son pouvoir et à chaque niveau on gagne un point de compétence que l'on peut placer dans trois arborescences distinctes qui permet de spécialiser le personnage plutôt dans un style que dans un autre. Par exemple la tourelle Scorpio de Roland verra sa puissance augmenter si l'on met des points dans la branche infanterie; (en rajoutant un missile ou avec des tirs plus fréquents ou plus de dégâts par tir) alors que si l'on en met dans la branche médecin la tourelle peut augmenter la régénération des points de vie. Qui plus est, on voit réellement la différence une fois le point mis. Enfin cette disposition en trois arborescences (rappelant celles de WoW ou Guild Wars) est astucieusement pensé pour faciliter une véritable coopération. Le jeu peut se jouer complètement en coopération,soit en écran splitté, soit en ligne sur le live. À ce propos l'écran splitté montre une faiblesse qui est très gênante dés qu'on ouvre l'inventaire ou le panneau de quêtes, il est très rogné et apparemment c'est un gros oubli.


capture d'ecrand du jeu borderlands

Enfin une dernière chose chaque arme utilisée possède aussi un niveau de compétence qui augmentera d'autant plus qu'on l'utilisera souvent et cela aussi se ressent vraiment.

Qu'est ce qu'il vaut en fin de compte?

Eh ben plutôt du bon voir du très bon ma brave dame. Ce jeu tient parfaitement ses promesses et est très exactement ce qu'il annonce dans ses nombreux trailers. Déjà une première bonne surprise sont les graphismes. En effet là où la plupart des jeux joue sur la finesse de l'image et la haute définition des consoles « next-gen »; le parti pris de le faire en cell-shading est assez original et je trouve qu'il contribue parfaitement à l'ambiance décalé du jeu. Le ton très irrévérencieux du soft participe à l'immersion dans ce monde en perdition même si je trouve à la longue que la grossièreté est un peu soûlante. En effet il y a de la surenchère de juron et « aller défoncer la gueule de ces putains de rakks qui n'ont pas les couilles de s'attaquer à nous et leur faire comprendre à ces saloperies de bestioles qu'elles ne sont plus les bienvenues » c'est un peu lourd au bout d'un moment. Sinon il y a aussi plein d'humour notamment avec un PNJ récurrent qu'est le Clap trap ou certains commentaires qui ne sont pas piqués des vers. Sinon les décors et les maps sont immenses et ouvertes à la manière d'un GTA-like. Vous pouvez donc allez là où vous voulez, à vos risques et périls parce que le monde est infesté de bestioles, d'ennemis frappa-dingues et à priori ils veulent tous vous occire. Que croyez-vous? Que vous êtes le seul à chercher l'Arche.


image du jeu vantant le coop de borderlands

Parlons matériel maintenant. Le jeu se vante de vous offrir un très grand choix d'armes mais quand je dis un très grand choix je parle de millions d'armes disponibles. Je vais peut être mettre un bémol oui effectivement il y a beaucoup d'armes mais on en revend beaucoup aussi parce qu'entre un pistol qui fait 33 de dégâts et un qui fait 34 et celui d'après qui occasionne 32, oui ça augmente le nombre des armes mais bon … Par contre c'est très bien pensé de pouvoir comparer les armes que l'on ramasse avec celle que l'on a en main mais également avec celles que l'on a dans l'inventaire. Une chose intéressante à noter est qu'il existe des armes avec des dégâts élémentaires mais on trouvera aussi des artefacts que l'on pourra affecter à son pouvoir qui augmentera la puissance de celui-ci avec des dégâts de feu, de corrosion, électriques ou explosifs. Dernier point il y a une classification de couleur sur la rareté des items qui va du blanc, vert, bleu, violet à l'orange déterminant la rareté des objets.

Pour les déplacements on peut à partir d'un certain niveau utiliser des véhicules avec lesquels on effectuera des quêtes et trucider de l'autochtone. Sinon on pourra aussi voyager en passant par des points de contrôle qui enregistrent aussi nos passages sauvegardés,et c'est très pratique.


image du jeu Borderlands

Concernant l'attitude des méchants que vous croiserez au cours de votre aventure,ils sont assez agressifs, pas aussi stupides qu'ils en ont l'air, ils bougent, se planquent, appellent les autres à la rescousse et adoptent assez facilement le comportement de la charge surnuméraire espérant vous submerger. Vous comprendrez très rapidement qu'il faut faire sien le concept « on tire d'abord, on cause après ».

Concernant les quêtes c'est du tout classique, du bashing et de la collecte, donc un peu répétitif mais difficile de faire mieux. La progression se fait en douceur.

De fait la difficulté, pour moi, est assez équilibrée, les boss sont assez chaud et trop de fautes d'inattention seront fatales en parcours 1, bizarrement en parcours 2 c'est l'inverse les adds sont ultra coriaces alors que les boss sont presque risibles. Par contre pour un hardcore gamer il lui faudra vraiment attendre le parcours 2 pour avoir un vrai début de challenge.
Le parcours 2 se débloquera une fois le jeu fait en entier.

Le jeu comporte quatre extensions téléchargeables sur le Xbox live : L'île des zombies du Dr Ned et L'Underdôme de Moxxi.
L'armurerie du Général Knoxx et enfin La nouvelle révolution des Claptrap

L'île des zombies du Dr Ned rajoute une série de quêtes qui vous fera changer de décors, en effet on passera des étendues désertiques et désolées à des marais sombres et humides. Concernant cet add-on je vous conseille de prendre la quête des cervelles dés le début sinon vous allez galérer pour la finir.


image du jeu borderlands montrant un niveau de l'extension l'île des zombies

L'Underdôme est plus co-op que solo puisque ce sont des vagues d'ennemis à dessouder dans des arènes sans mourir,les hardcore pourront peut être les faire seul mais moi je meurs à la troisième vague et il y en a 5.


image du jeu borderlands montrant un niveau de l'extension l'underdôme

L'armurerie du Général Knoxx est donc une nouvelle extension avec une autre catégorie d'ennemis survitaminés et de nouveaux déserts et un max de flingues.  


image du jeu borderlands montrant un niveau de l'extension  l'armurerie

La nouvelle révolution des Claptrap est la dernière en date et vous emmènera dans de nouvelles contrées oubliées où vous devrez affronter un soulèvement de machines, les Claptrap. Oubliez tout ce que vous savez, les adorables Claptraps ne sont plus vos amis!


image du jeu borderlands montrant les claptraps

Je pense que vous l'aurez compris, j'ai adoré ce jeu. Bien sur il n'est pas exempt de défaut. Il y a une certaine répétitivité dans les décors et les quêtes, mais heureusement des mini boss émaillent la linéarité du fil conducteur. Ce jeu peut vraiment être appelé RPS. Le mélange est vraiment très bien fait et fonctionne à merveille, il comporte même des phases de plateformes pour les quêtes de réparations des Clap-trap demandant de récupérer des kits de réparations, quêtes très importantes puisqu'elle permettent d'augmenter l'inventaire et à terme de débloquer un succès. Le côté décalé très présent est plaisant même si une surenchère de grossièretés peut être lassante à la longue, le jeu est assez violent et on peut même démembrer les affreux à la manière d'un Soldier of fortune. La durée de vie est intéressante voir démentielle notamment grâce aux quatre extensions .

Je vous le conseille donc, vous ne regretterez pas votre achat.

N.B. Une source utile d'informations et d'aide même si elle est en anglais Borderlands Wiki ou Borderlands Wikia
sinon le site officiel du jeu Borderlands


icone note 17/20
Note du jeu : 

Aucun commentaire :

Publier un commentaire