mardi 16 février 2010

Gamer...

Gamer...
Je vous voudrais apporter une petite précision sur ma dénomination du Gamer. Enfin du moins ce que je considère comme un gamer et quel type de gamer je suis.
Je veux juste préciser que je ne porte aucun jugement de valeur par cette catégorisation toute personnelle, il s'agit d'un simple constat de par mon propre expérience.
Tout d'abord, je considère qu'il y a 3 grandes catégories de gamer.
Une première que je ne considère pas véritablement comme des gamers stricto sensu mais plutôt comme des personnes sensibilisées aux jeux vidéos. Ces personnes jouent un peu aux jeux Flash ou Java sur Internet ou à des applications de jeu sur Facebook voir éventuellement à des jeux navigateurs. Elles ne comprennent pas l'intérêt d'acheter une console ou même un jeu pour leur PC mais se laissent tenter par un essai sur une Wii, par exemple, si il y en avait une chez des amis lors d'une soirée.
La deuxième serait les Casual gamers (dont je pense faire partie, terme emprunté entre autres au lexique des MMORPG). Ce sont donc des joueurs plus ou moins comme moi; qui jouent plus par passion que pour les performances, sur tous types de supports et à tous type de jeu. La plus grande partie des joueurs à mon avis à des degrés différents, qui possèdent également une certaine éthique du jeu, notamment lors de parties à plusieurs, qui n'aiment pas spécialement perdre mais sans être mauvais joueurs.
Enfin la dernière catégorie serait les Hardcore gamers. Ce sont toute une tranche de la population des joueurs qui ont baigné très tôt dans l'univers du jeu vidéo et des débuts de l'informatique, qui ont une aisance et une sorte de facilité naturelle à aller jusqu'au bout d'un jeu en mode super hard cauchemardesque, qui finissent un jeu en 10 heures où la plupart en mettrait 20, des gens capable de finir Galaga en mode dément en 45 minutes tout en mangeant leur frites et surfant sur internet de l'autre main. Ce genre de joueurs qui t'énervent dans les multi parce qu'ils te tuent 40 fois en un seul match alors que si on quand les tuent c'est plus par accident ou coup de bol, mais où tu es bien obligé de reconnaître qu'ils sont vraiment bons et sans cheater.
Certains même deviennent des PGM et arrivent à vivre de leur passion.

Enfin Je voudrais parler d'une dernière minorité de « joueurs » que je ne considère pas comme tels mais plutôt comme des bouffons voir des connards. Ce sont des gens qui au demeurant pourraient être des hardcore gamers mais qui plus par fainéantise d'esprit ou manque d'éthique personnelle ou les deux vont emprunter des raccourcis pour arriver à leur fins. Ils n'hésitent pas à utiliser les cheat codes pour devenir invincibles, avoir les munitions illimités ou carrément modifié le programme pour être intouchable dans des multis. Ce genre de « joueur » qui te disent qu'ils ont décroché le T8,5, qu'ils ont le mammouth de voyage depuis longtemps ou qu'ils ont déjà acheté le set de la saison 8 et pour qui tu découvres qu'ils jouent sur des serveurs cheatés privés ou qu'ils ont acheté des gold à des gold farmers chinois.
Ceux là Je les abhorre.

Je voudrais clarifier ce que j'appelle l'éthique du jeu.
Pour moi avoir une éthique du jeu c'est respecter un certains nombre de règles qui existent clairement ou par une certaine tradition. Cette éthique est surtout valable dans des parties on-line ou avec plusieurs joueurs. Des choses simples comme respecter l'adversaire, ne pas tricher, ne pas piquer le butin d'un équipier, etc. D'une certaine manière, c'est appliquer ses principes moraux personnels à sa façon de jouer.
Il m'arrivent d'aller sur internet parce que je suis coincé dans un jeu et que je tourne en rond depuis une semaine mais j'essaie d'y arriver par moi même avant de chercher cette aide et je ne trouve pas de satisfaction à terminer un jeu si on est cheaté sur la vie, les munitions ou l'armure. Où est le plaisir d'avoir accompli cette étape si on triche pour y parvenir, en quoi cela devient un exploit?
Voilà ce qu'est mon éthique de joueur et donc quel type de joueur je suis.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire